Oref Alsace
OREF Alsace

Croissance de la productivité en France

Croissance de la productivité en France



Les gains de productivité n’ont pas retrouvé, en France, leur rythme de progression d’avant-crise même s'il serait possible de faire preuve d’un certain optimisme.

Les gains de productivité sont une des composantes majeures de la croissance puisqu’ils traduisent la capacité à produire plus avec la même quantité de facteurs de production – capital et travail. 

4 « effets » contribuent à l’évolution de la productivité.

1- l’effet entrées-sorties, relève du processus de « destruction créatrice » : dans une économie concurrentielle, les entreprises les moins performantes disparaissent. Dans le même temps, de nouvelles entreprises, plus productives, émergent, s’installent sur ce même marché et captent une partie de la demande, d’autant plus vite qu’elles sont plus performantes. 

2- l’effet d’efficience, traduit l’augmentation des performances d’une entreprise quand son processus de production gagne en efficacité (à part de marché donnée)

3- l'effet d'attraction des parts de marché des entreprises moins productives vers les entreprises les plus productives

4- l'effet dynamique : la  réallocation vers les entreprises les plus dynamiques, c'est-à-dire celles qui augmentent leur productivité 

in Croissance de la productivité en France : le rôle de la réallocation des parts de marché entre entreprises




Producteur
Autre, non OREF

Rubriques
Bilans économiques

Type d'étude
Etudes nationales
Thèmes
Environnement économique

Dimension temporelle
Demain


Information du document
Date du document
juillet 2017

Type de contenu
Analyse

Sources
France Stratégie