Oref Alsace
OREF Alsace

CAP-BEP : une insertion aggravée par la crise

CAP-BEP : une insertion aggravée par la crise



Après trois ans de vie active, ces jeunes diplômés de l'enseignement professionnel affichent un taux de chômage de 24 %. Sans être épargnés par la crise, les bacheliers technologiques ou professionnels sont nettement moins exposés. A terme, la pertinence du niveau V pourrait ainsi être mise en question.




Information du document
Date du document
mai 2015

Type de contenu
Analyse

Sources
CEREQ, Centre d'études et de recherches sur les qualifications